Boutique


Gilet / Pourpoint sans manches
Pourpoint sans manches du 15e siècle.
Bien que ce vêtement soit apprécié lors de grosses chaleurs, on le voit assez rarement représenté dans les sources.
Il est porté par dessus la chemise et peut servir à attacher les chausses.
On le trouve porté par des ouvriers (paysans, mineurs, bourreaux) effectuant des tâches salissantes ainsi que par des hommes d'armes et des lutteurs.

Sources :
"Il y a une mention dans un titre de la Chambre des comptes, cité par Du Cange, qui nous apprend qu'il existait en 1448 des pourpoints à la fois sans col et sans manches que les francs-archers revêtaient sous un jaque" (Adrien Harmand)
Ms. Ludwig XIII 7 (83.MP.150), fol. 314
Le bréviaire de Grimani
Heures de Charles d'Angoulême
Detail of a miniature of Nero watching while his mother Agrippina is dissected, Harley MS 4425, f. 59r

Options possibles :
- Matière : laine, lin, futaine
- avec ou sans doublure
- coutures apparentes faites main
- avec ou sans oeillets pour attacher les chausses

Prix à partir de 85€ (lin)
Lacet en cuir
Idéal pour attacher les pièces d'armure.
Cuir tanné végétal d'origine Européenne.
Section rectangulaire 4 mm x 2,5mm d'épaisseur, longueur 1 à 1,3 mètres.

Prix : 1,5€ /m
Manches amovibles 15e siècle
Manches amovibles qui viennent s'épingler sur la cotte à manches courtes "corset" du 15e siècle.

Sources :
La Descente de croix, Rogier van der Weyden,1435
La naissance de Marie, Alte Pinakothek, Munich, 1470

Options possibles :
- Matières différentes : brocart, soie, velours
- Coutures apparentes faites à la main
- Boutonnage possible sur l'avant-bras

Prix d'une paire en laine avec coutures apparentes main : 29€
(Plusieurs en stock)
Pourpoint simple
Pourpoint simple de la 2e moitié du 15e siècle.
Il se porte par dessus la chemise mais il est très souvent dissimulé par la robe/surcot du dessus.

Sources :
Musée Saint Loup, L'acrobate (15e siecle)
"Les quatre état de la société: Le travail, La noblesse, La pauvreté, État de sauvage" (1500)
Des cas des nobles hommes et femmes malheureux par Giovanni Boccaccio

Options possibles :
- Matières : laine, velours, brocart, soie
- Avec ou sans doublure
- Coutures apparentes faites à la main
- Ouverture des manches avec laçage ou bontons
- Avec ou sans œillets pour attacher les chausses

Prix : à partir de 189€
Pourpoint à maheutres
Le pourpoint à maheutres est fréquemment représenté à partir de 1450.
Il se porte dans plusieurs pays d'Europe mais la mode Italienne sera différente.
On le voit représenté ouvert sur la chemise à l'avant et sur les manches (jusqu'à remonter aux maheutres).
On le trouve aussi moins ouvert avec les bord du col se rejoignant. Les représentations dans les manuscrits le montrent souvent recouvert de la robe du dessus qui cache de nombreuses parties du vêtement.

Sources :
Le Mirouer historial de VINCENT de Beauvais
Chroniques sire JEHAN FROISSART

Options possibles :
- Matière : laine, brocart, soie, velours
- Avec ou sans doublure
- Coutures apparentes faites à la main
- Type de laçage / nombre d'oeillets
- Coupe fermée ou ouverte sur la chemise

Prix : à partir de 279€
Robe 14e siècle - type 1
Cette robe aussi appelée cotte se porte sur la chemise. Elle est taillée près du corps sur le buste puis s'évase.
Son encolure peut être trés large jusqu'à dévoiler complètement le haut des épaules.
Elle s'ouvre sur le devant par de multiples boutons.
Les manches sont ajustées et boutonnées.

Sources :
Speculum humanae salvationis Latin 511 Folio 16r
Fouilles d'Herjolfsnes

Options :
- avec ou sans doublure
- couleur unie ou bicolore
- Boutons métalliques
- Coutures apparentes faites à la main

Prix à partir de : 295€
Robe corset 15e siècle
Cette cotte (robe) est nommée "corset" pour sa fonction de soutien de la poitrine.
Elle se porte directement sur la chemise, très proche du corps en s'ajustant par un laçage qui peut s'ouvrir sur la chemise.
Elle peut être à manches longues (ajustées par un boutonnage discret ou laçage) ou à manches courtes.
Dans le cas des manches courtes elle peut être complétée par des manches amovibles à épingler.
Elle se porte dans toutes les classes sociales, plus on sera riche plus la teinte sera saturée et l'ampleur conséquente.

Sources :
La Descente de croix, Rogier van der Weyden,1435
Madonna con infante, ca. 1450 (Anversa, Koninklijk Museum)
Les Très Riches Heures du duc de Berry

Options possibles :
- avec ou sans doublure
- manches longues
- variation de l'ampleur
- Coutures apparentes faites à la main

Prix : à partir de 229€
Robe masculine noble - 15e siècle
Vêtement typique de la 2eme moitié du 15e siècle.
Cette robe masculine ressemble dans sa structure à un manteau.
Elle s'ouvre par devant grâce à des petits crochets dissimulés côté doublure.
Les manches sont amples et bouffantes à l'épaule pour revêtir un pourpoint à maheutres en dessous. Elles sont parfois pertuisées (fendues) pour laisser passer les bras au travers.
La robe peut avoir plusieurs longueurs différentes : chevilles, genoux (bâtarde), ou courte et peut être fendue sur les côtés.

Sources :
Portraits de Rogier Van der Weyden
Regnault de Montauban, tome 3, Ms-5074 (1451-1500)

Options possibles :
- Tissu extérieur : Laine, brocart, velours
- doublure : fourrure, soie, blanchet, lin
- Type de fourrure : Fausse, vraie recyclée, vraie neuve (fournisseur français en règle)
- Avec plis préformés aux épaules ou sans

Prix : à partir de 279€
Robe viking femme
Robe simple en usage chez les femmes Viking.
Manches longues et col fendu.
Il s'agit d'une interprétation par rapport au peu de sources à disposition.

Sources :
Tombe 188/1960 à Haithabu (col fendu)
Tuniques masculines retrouvée (Moselund, Kragelund, Skjoldehamn)
Fragment H55A à Haithabu (utilisation de godets pour donner de l'ampleur au vêtement)

Options possibles :
- Coutures apparentes faites main
- Matière possible : Laine (plusieurs choix de tissage), lin

Prix à partir de 179€
Robe à manches dépassées - 13e siècle
Cette cotte du 13e siècle à la particularité d'avoir des manches qui ne sont pas entièrement attachées au reste de la robe.
Cette particularité permet de les enlever en les nouant dans le dos pour effectuer des tâches pénibles ou pour l'allaitement.
Elle est sourcée à partir de 1250 pour des statuts d'ouvrières ou nourrices.

Sources :
Bible de Maciejowski

Options :
- avec ou sans doublure
- Coutures apparentes faites à la main

Prix à partir de 179€
Surcot noble - 13e siècle
Surcot à manches mi-longues laissant apparaître les manches boutonnées de la cotte en dessous.
Pour un statut noble il sera long et pourra s'arrêter au dessus de la cotte pour la laisser voir.
Il possède une fente centrale devant et dos et un col boutonné.
Peut être doublé de fourrure, ou de soie.
Ce surcot est aussi présent chez les femmes mais plus long et non fendu.

Sources :
Rothschild Canticles, Yale University, Ms 404, ff. 24v-25
Tuniques de St François d'Assise
Frédéric II , traité de fauconnerie,Ms 12400 f. 116r

Options possibles :
- Avec ou sans doublure (moins historique)
- Choix doublure : soie, fourrure, lin, blanchet
- Coutures apparentes faites à la main

Prix : à partir de 219€
Tortille bicolore simple
Tortille en laine, renforcée d'un second tissu en grosse toile à l'intérieur, avec un rembourrage en laine.
Les coutures sont non apparentes.

Validée par le comité d'historicité pour les compétitions de béhourd en version fine (photo du rouge et blanc sur casque).

Sources :
Harley 4205 f. 11v (1445-1524)
Grand Armorial équestre de la Toison d'or, 1429-1461
KBR Bruxellensis IV 684 Brabantsche Yeesten (1425-1450)

Prix : 35€
Tortille simple à lambrequin
Tortille en laine, renforcée d'un second tissu en grosse toile à l'intérieur, avec un rembourrage en laine.
Ce tortille possède un lambrequin, qui est une pièce de tissu décorative descendant bas dans la nuque et le dos.
Coutures non apparentes.

Validée par le comité d'historicité pour les compétitions de béhourd en version fine (environ 5cm de diamètre).

Sources :
Codex de Gelnhausen, Wenceslaus I. of Bohemia (début 15e siecle)
Livre des tournois, René d'Anjou 1460

Options possibles :
- Autre matière
- Lambrequin différent sur mesure

Prix : 50€
Tortille torsadée avec lambrequin
Tortille faite de 2 tubes de tissu rembourrés et torsadés ensemble.
Un lambrequin y est rattaché, il s'agit de la pièce de tissu couvrant la nuque et descendant bas dans le dos.
Les coutures sont non apparentes.

Validée par le comité d'historicité pour les compétitions de béhourd en version fine.

Sources :
Codex de Gelnhausen, Wenceslaus I. of Bohemia (début 15e siecle)
Livre des tournois, René d'Anjou 1460

Options possibles :
- Autre matière : soie, lin, velours
- Lambrequin sur mesure

Prix : 75€
Tortille torsadée fine
Tortille faite de 2 tubes de tissu torsadés ensemble et finissant en 2 longues lanières dans la nuque.
Les coutures sont non apparentes.

Validée par le comité d'historicité pour les compétitions de béhourd en version fine.

Sources :
Mme germ. Qu. 15 - Bellifortis, Alsace, (vers 1460)
Codex Manesse 1300-1340

Options possible :
- Autre matière : soie, lin
- Lambrequin sur mesure

Modèle en photo en stock.
Prix : à partir de 40€
Tunique Kragelund
Reproduction de la tunique de Kragelund (1040-1155) retrouvée à Viborg au Danemark.
Le col fendu à l'avant et au dos forme un V une fois la tunique portée.
La tunique possède une fente centrale à l'avant et au dos et des manches construites en 3 parties.

Stock :
Tunique en laine beige non doublée, coutures apparentes faites à la main au fil de lin.
Taille L

Options possibles :
- Matière différente
- Avec ou sans doublure
- Avec ou sans fentes centrales
- Coutures apparentes faites à la main

Prix : A partir de 169€
Voile demi-cercle
Voile demi cercle en lin qu'on retrouve tout au long du moyen-âge.
Il s'épingle sur une coiffe de base du type St Brigitte, ou sur un bandeau de lin grâce à 2 épingles (pas de sources à disposition pour le bandeau).

Options possibles :
- Coutures apparentes faites à la main
- Autre matière : coton, futaine (mélange coton/lin), soie, mélange de soie, laine fine

Prix : à partir de 29€