Boutique

Vous entrez dans une boutique qui est aussi une galerie de mon travail. 

Vous devez prendre contact pour faire un achat ou demander le prix exact d'un article. 

Un prix de départ est indiqué la majorité du temps mais il est soumis à modification en fonction des options souhaitées.


Escarcelle titane
Escarcelle conçue pour le combattant en armure souhaitant ajouter une protection dissimulée le long de sa ceinture.
Une plaque de titane entre 1-1,2mm d'épaisseur est rivetée à l'intérieur.
Pratique pour amener quelques lacets ou aiguillettes de rechange dans la lice ou pour gagner en style.
Cuir tanné végétal.

Modèle inspiré des fouilles de Londres du 14e et 15e siècle.
Ferret d'aiguillette laiton
Les ferrets sont des embouts fixés aux extrémités des aiguillettes, afin de faciliter leur passage à travers les œillets.
Longueur : 2,5cm
Diamètre : 4mm

Prix : 1€
Fourreau béhourd
Fourreau d'inspiration médiévale.
(La ceinture n'est pas vendue avec)
Conçu pour le combattant de béhourd.
Réglage possible pour s'adapter à chaque type d'armes.
Largeur du passant : 3cm
Cuir tanné végétal.

Options possibles :
- Gaucher ou droitier
- Largeur du passant plus grand
- Couleur du cuir

Prix : 35€
Gilet / Pourpoint sans manches
Pourpoint sans manches du 15e siècle.
Bien que ce vêtement soit apprécié lors de grosses chaleurs, on le voit assez rarement représenté dans les sources.
Il est porté par dessus la chemise et peut servir à attacher les chausses.
On le trouve porté par des ouvriers (paysans, mineurs, bourreaux) effectuant des tâches salissantes ainsi que par des hommes d'armes et des lutteurs.

Sources :
"Il y a une mention dans un titre de la Chambre des comptes, cité par Du Cange, qui nous apprend qu'il existait en 1448 des pourpoints à la fois sans col et sans manches que les francs-archers revêtaient sous un jaque" (Adrien Harmand)
Ms. Ludwig XIII 7 (83.MP.150), fol. 314
Le bréviaire de Grimani
Heures de Charles d'Angoulême
Detail of a miniature of Nero watching while his mother Agrippina is dissected, Harley MS 4425, f. 59r

Options possibles :
- Matière : laine, lin, futaine
- avec ou sans doublure
- coutures apparentes faites main
- avec ou sans oeillets pour attacher les chausses

Prix à partir de 85€ (lin)
Lacet en cuir
Idéal pour attacher les pièces d'armure.
Cuir tanné végétal d'origine Européenne.
Section rectangulaire 4 mm x 2,5mm d'épaisseur, longueur 1 à 1,3 mètres.

Prix : 1,5€ /m
Manches amovibles 15e siècle
Manches amovibles qui viennent s'épingler sur la cotte à manches courtes "corset" du 15e siècle.

Sources :
La Descente de croix, Rogier van der Weyden,1435
La naissance de Marie, Alte Pinakothek, Munich, 1470

Options possibles :
- Matières différentes : brocart, soie, velours
- Coutures apparentes faites à la main
- Boutonnage / laçage possible sur l'avant-bras

Prix d'une paire en laine avec coutures apparentes main : 29€
(Plusieurs en stock)
Pourpoint simple
Pourpoint simple de la 2e moitié du 15e siècle.
Il se porte par dessus la chemise mais il est très souvent dissimulé par la robe/surcot du dessus.

Sources :
Musée Saint Loup, L'acrobate (15e siecle)
"Les quatre état de la société: Le travail, La noblesse, La pauvreté, État de sauvage" (1500)
Des cas des nobles hommes et femmes malheureux par Giovanni Boccaccio

Options possibles :
- Matières : laine, velours, brocart, soie
- Avec ou sans doublure
- Coutures apparentes faites à la main
- Ouverture des manches avec laçage ou bontons
- Avec ou sans œillets pour attacher les chausses

Prix : à partir de 189€
Pourpoint à maheutres
Le pourpoint à maheutres est fréquemment représenté à partir de 1450.
Il se porte dans plusieurs pays d'Europe mais la mode Italienne sera différente.
On le voit représenté ouvert sur la chemise à l'avant et sur les manches (jusqu'à remonter aux maheutres).
On le trouve aussi moins ouvert avec les bord du col se rejoignant. Les représentations dans les manuscrits le montrent souvent recouvert de la robe du dessus qui cache de nombreuses parties du vêtement.

Sources :
Le Mirouer historial de VINCENT de Beauvais
Chroniques sire JEHAN FROISSART

Options possibles :
- Matière : laine, brocart, soie, velours
- Avec ou sans doublure
- Coutures apparentes faites à la main
- Type de laçage / nombre d'oeillets
- Coupe fermée ou ouverte sur la chemise

Prix : à partir de 279€
Robe 14e siècle - type 1
Cette robe aussi appelée cotte se porte sur la chemise. Elle est taillée près du corps sur le buste puis s'évase.
Son encolure peut être trés large jusqu'à dévoiler complètement le haut des épaules.
Elle s'ouvre sur le devant par de multiples boutons.
Les manches sont ajustées et boutonnées.

Sources :
Speculum humanae salvationis Latin 511 Folio 16r
Fouilles d'Herjolfsnes

Options :
- avec ou sans doublure
- couleur unie ou bicolore
- Boutons métalliques
- Coutures apparentes faites à la main

Prix à partir de : 295€
Robe à tassel (Bourguignonne)
La robe à tassel aussi appelée Bourguignonne est une robe emblématique de la 2eme partie de 15e siècle.
On la voit surtout portée par les nobles mais les bourgeois l'imiteront.
Elle se porte par dessus la chemise et la robe corset.
Le tassel (le plus souvent noir) est la pièce de tissu se trouvant dans l'échancrure en V de la robe.
Il vient s'épingler au niveau de la poitrine sur la robe corset.

Il y a plusieurs formes de col possibles, les nobles auront de la fourrure aux poignets et col (parfois en bas de la robe dans le cas d'une doublure complète en fourrure).
Quelques images tardives montrent à la place de la fourrure des tissus brocart.
Les bourgeois l'imiteront surement en remplaçant la fourrure par du tissu contrasté.

Options possibles :
- Matière tissu extérieur : laine, brocart
- Matière doublure : soie (idéal statut noble), lin/coton fin
- Type de fourrure : fausse ou vrai
- Coutures apparentes faites main
- Longueur de la traîne et protection amovible lavable

Prix à partir de 455€
Robe corset 15e siècle
Cette cotte (robe) est nommée "corset" pour sa fonction de soutien de la poitrine.
Elle se porte directement sur la chemise, ajustée par un laçage qui peut s'ouvrir sur la chemise.
Elle peut être à manches longues (ajustées par un boutonnage discret ou laçage) ou manches courtes.
Dans ce dernier cas elle peut être complétée par des manches amovibles à épingler.
Elle se porte dans toutes les classes sociales, plus on sera riche plus la teinte sera saturée et l'ampleur conséquente.

Sources :
La Descente de croix, Rogier van der Weyden,1435
Madonna con infante, ca. 1450 (Anversa, Koninklijk Museum)
Les Très Riches Heures du duc de Berry

Options possibles :
- avec ou sans doublure
- manches longues
- variation de l'ampleur
- Coutures apparentes faites à la main

Prix : à partir de 229€
Robe masculine noble - 15e siècle
Vêtement typique de la 2eme moitié du 15e siècle.
Cette robe masculine ressemble dans sa structure à un manteau.
Elle s'ouvre par devant grâce à des petits crochets dissimulés côté doublure.
Les manches sont amples et bouffantes à l'épaule pour revêtir un pourpoint à maheutres en dessous. Elles sont parfois pertuisées (fendues) pour laisser passer les bras au travers.
La robe peut avoir plusieurs longueurs différentes : chevilles, genoux (bâtarde), ou courte et peut être fendue sur les côtés.

Sources :
Portraits de Rogier Van der Weyden
Regnault de Montauban, tome 3, Ms-5074 (1451-1500)

Options possibles :
- Tissu extérieur : Laine, brocart, velours
- doublure : fourrure, soie, blanchet, lin
- Type de fourrure : Fausse, vraie recyclée, vraie neuve (fournisseur français en règle)
- Avec plis préformés aux épaules ou sans

Prix : à partir de 365€
Robe viking femme
Robe simple en usage chez les femmes Viking.
Manches longues et col fendu.
Il s'agit d'une interprétation par rapport au peu de sources à disposition.

Sources :
Tombe 188/1960 à Haithabu (col fendu)
Tuniques masculines retrouvée (Moselund, Kragelund, Skjoldehamn)
Fragment H55A à Haithabu (utilisation de godets pour donner de l'ampleur au vêtement)

Options possibles :
- Coutures apparentes faites main
- Matière possible : Laine (plusieurs choix de tissage), lin

Prix à partir de 179€
Robe à manches dépassées - 13e siècle
Cette cotte du 13e siècle à la particularité d'avoir des manches qui ne sont pas entièrement attachées au reste de la robe.
Cette particularité permet de les enlever en les nouant dans le dos pour effectuer des tâches pénibles ou pour l'allaitement.
Elle est sourcée à partir de 1250 pour des statuts d'ouvrières ou nourrices.

Sources :
Bible de Maciejowski

Options :
- avec ou sans doublure
- Coutures apparentes faites à la main

Prix à partir de 179€
Surcot noble - 13e siècle
Surcot à manches mi-longues laissant apparaître les manches boutonnées de la cotte en dessous.
Pour un statut noble il sera long et pourra s'arrêter au dessus de la cotte pour la laisser voir.
Il possède une fente centrale devant et dos et un col boutonné.
Peut être doublé de fourrure, ou de soie.
Ce surcot est aussi présent chez les femmes mais plus long et non fendu.

Sources :
Rothschild Canticles, Yale University, Ms 404, ff. 24v-25
Tuniques de St François d'Assise
Frédéric II , traité de fauconnerie,Ms 12400 f. 116r

Options possibles :
- Avec ou sans doublure (moins historique)
- Choix doublure : soie, fourrure, lin, blanchet
- Coutures apparentes faites à la main

Prix : à partir de 219€
Tortille bicolore simple
Tortille en laine, renforcée d'un second tissu en grosse toile à l'intérieur, avec un rembourrage en laine.
Les coutures sont non apparentes.

Validée par le comité d'historicité pour les compétitions de béhourd en version fine (photo du rouge et blanc sur casque).

Sources :
Harley 4205 f. 11v (1445-1524)
Grand Armorial équestre de la Toison d'or, 1429-1461
KBR Bruxellensis IV 684 Brabantsche Yeesten (1425-1450)

Prix : 35€
Tortille simple à lambrequin
Tortille en laine, renforcée d'un second tissu en grosse toile à l'intérieur, avec un rembourrage en laine.
Ce tortille possède un lambrequin, qui est une pièce de tissu décorative descendant bas dans la nuque et le dos.
Coutures non apparentes.

Validée par le comité d'historicité pour les compétitions de béhourd en version fine (environ 5cm de diamètre).

Sources :
Codex de Gelnhausen, Wenceslaus I. of Bohemia (début 15e siecle)
Livre des tournois, René d'Anjou 1460

Options possibles :
- Autre matière
- Lambrequin différent sur mesure

Prix : 50€
Tortille torsadée avec lambrequin
Tortille faite de 2 tubes de tissu rembourrés et torsadés ensemble.
Un lambrequin y est rattaché, il s'agit de la pièce de tissu couvrant la nuque et descendant bas dans le dos.
Les coutures sont non apparentes.

Validée par le comité d'historicité pour les compétitions de béhourd en version fine.

Sources :
Codex de Gelnhausen, Wenceslaus I. of Bohemia (début 15e siecle)
Livre des tournois, René d'Anjou 1460

Options possibles :
- Autre matière : soie, lin, velours
- Lambrequin sur mesure

Prix : 75€
Tortille torsadée fine
Tortille faite de 2 tubes de tissu torsadés ensemble et finissant en 2 longues lanières dans la nuque.
Les coutures sont non apparentes.

Validée par le comité d'historicité pour les compétitions de béhourd en version fine.

Sources :
Mme germ. Qu. 15 - Bellifortis, Alsace, (vers 1460)
Codex Manesse 1300-1340

Options possible :
- Autre matière : soie, lin
- Lambrequin sur mesure

Modèle en photo en stock.
Prix : à partir de 40€
Tunique Kragelund
Reproduction de la tunique de Kragelund (1040-1155) retrouvée à Viborg au Danemark.
Le col fendu à l'avant et au dos forme un V une fois la tunique portée.
La tunique possède une fente centrale à l'avant et au dos et des manches construites en 3 parties.

Stock :
Tunique en laine beige non doublée, coutures apparentes faites à la main au fil de lin.
Taille L

Options possibles :
- Matière différente
- Avec ou sans doublure
- Avec ou sans fentes centrales
- Coutures apparentes faites à la main

Prix : A partir de 169€
Voile demi-cercle
Voile demi cercle en lin qu'on retrouve tout au long du moyen-âge.
Il s'épingle sur une coiffe de base du type St Brigitte, ou sur un bandeau de lin grâce à 2 épingles (pas de sources à disposition pour le bandeau).

Options possibles :
- Coutures apparentes faites à la main
- Autre matière : coton, futaine (mélange coton/lin), soie, mélange de soie, laine fine

Prix : à partir de 29€
Ceinture cuir simple
Ceinture en cuir avec boucle historique correspondant à votre période historique.
Assemblage par couture main solide au fil de lin poissé.
Un onguent à base de cire d'abeille est appliqué.

Options possibles :
- choix de la couleur
- ornements gravés
- choix des dimensions

Prix à partir de 29€
Cotte d'armes 14e siècle
La cotte d'armes est un surcot militaire qu'on passe par dessus son armure.
On parle aussi de tabard, mais dès qu'il y a présence d'armoiries le terme cotte d'armes semble plus approprié.

Elle évolue beaucoup au cours du 14e siècle.
Au début on retrouve le style 13eme, puis elle deviennent de plus en plus cintrée sur le buste et finissent par se raccourcir jusqu'en haut des cuisses.
Certaines sont fendues à l'avant et l'arrière, encore ample sur le bas vers 1350, elles se resserrent par la suite.
Elle peuvent s'ouvrir par devant ou sur un côté grâce à des boutons ou un laçage.
Souvent représentées sans manche ou à manches courtes, plus rares sont les manches longues imitant la forme des houppelandes à la fin du 14e siècle.

Sources :
- BL Additional 15277 Paduan Bible Picture Book 1400
- BNF Latin 757 Missale et horae ad usum Fratrum Minorum 1385-1390
- Gisant de Johann II von Katzenelnbogen 1357

Options possibles :
- Avec ou sans doublure
- Matière : laine, soie, lin, futaine, coton (non historique)
- Coutures apparentes faites à la main
- Armoiries peintes, appliquées (coupées puis cousues) ou brodées
- Découpures sur les bords
Ferrets d'aiguillette doré ou argenté
Les ferrets sont des embouts fixés aux extrémités des aiguillettes, afin de faciliter leur passage à travers les œillets.
Disponible en imitation doré ou argent.

Longueur : 3.3cm
Diamètre de l'ouverture : 6mm de base, peut être diminué en pinçant le ferret pour resserrer les bords.

Prix : 1€
Chaperon Skjoldehamn
Chaperon basé sur la découverte de Skjoldehamn en Norvège datant de 1050-1090.
On ne sait pas avec certitude le sexe de l'individu retrouvé, ni s'il était Viking ou Sami.

Options possibles :
- coutures apparentes faites à la main
- avec ou sans doublure

Prix à partir de 39€
Blunt caoutchouc
Blunt caoutchouc, utilisé en mêlée et reconstitution de bataille.
Elles se fixent sur un fût de flèche à la place de la pointe métallique (jamais par dessus).
L'utilisation de flèches bluntée demande de la pratique.
Elles sont plus sécurisantes mais reste dangereuses notamment pour le visage.

Longueur : 43 mm
Compatible pour fût : 5/16" - 11/32" - 23/64"
Poids : 9g
Bourse en cuir
Bourses en cuir, utilisées sur une longue période du Moyen-Âge.
Des fragments ont été retrouvés lors des fouilles à Haithabu (viking), et d'autres similaires lors des fouilles de Londres allant de 1150 à 1380.
En parcourant les enluminures du 13e siècle, on trouve aussi des représentations de bourses attachées au braies pour des statuts humbles.

Détails :
- dimension environ 13x18cm
- cuir de chèvre tanné végétal
- coutures faites à la main au fil de lin poissé
- application d'une cire nourrissante et protective à base de cire d'abeille

Options possibles :
- dimensions sur mesure
- Coloris au choix

prix : à partir de 36€
Braies longues
Braies longues en lin en usage jusqu'au début du 14e siècle.
Leur longueur va environ jusqu'à mi-mollet.
Un cordon de serrage permet de resserrer chaque jambe sous le genou. Trés utile lorsqu'on souhaite ajouter des chausses séparées par dessus.
Elles sont fendues dedans jambe.
Présence de 2 œillets laissant apparaître le cordon de ceinture pour y venir nouer des chausses séparées.

Sources :
- Rutland Psalter
- Bible de Maciejowski

Options possibles :
- coutures apparentes faites à la main
- Matières : lin ou chanvre

Prix lin : 55€

Cotte courte 13e siecle
La cotte (tunique) est un vêtement en laine parfois doublé, se portant par dessus la chemise.
Au 13e siècle, elle arrive aux genoux pour les statuts modestes, les plus riches peuvent aussi la porter pour des raisons pratiques (chasse, monte à cheval par exemple).
Elle a une coupe ample et se porte blousée à la ceinture.
Le col est ajusté et peut avoir plusieurs système de fermeture. Le plus courant étant l'amigaut (fente centrale) se fermant par une broche ou un lacet.
Les manches, amples en partant de l'épaule, sont ajustées sur l'avant-bras. Selon le statut elle peuvent se fermer par des boutons, un laçage discret ou rien (statut les plus modestes).
Historiquement, elle se porte blousée au niveau de la ceinture, celle-ci sera dissimulée dans les plis du tissu.
Elle peut être fendue sur l'avant et l'arrière.
La cotte continuera à exister au 14e et 15e siècle avec quelques modifications (forme des manches, ampleur, col), pour les statuts modestes.

Sources :
- Rutland Psalter
- Bible de Maciejowski

Options possibles :
- Avec ou sans doublure
- Coutures apparentes faites main
- Diminution ou augmentation de l'ampleur totale
- Col : rond, rond fendu (le plus courant et représenté), boutonné, fendu avec un lacet (rare)

Prix : à partir de 159€
Cale 2 parties
Cale en lin, courante à partir du 12è siècle.
Coiffe de base pour les hommes.
Peut s'attacher sous le menton.
Se porte seule ou associée à une autre coiffe (chapeau de paille, chaperon, etc).

Celle-ci est réalisée en 2 morceaux, et sera en usage du 12e au 15e siècle.

Sources :
- Bible de Maciejowski
- Psautier Belgique, J. Paul Getty Museum, 1280

Option possible :
- Coutures apparentes faites main
- Matière : lin ou chanvre
- Couleur : plus ou moins blanche

Prix à partir de 15€
Chape
La chape, parfois appelée "garde corps" est un vêtement mixte du 13e et début 14e siècle. Elle se porte en dernière couche, par dessus une cotte.
Il existe plusieurs types de chapes, notamment des chapes liturgiques, mais ici il s'agit de la chape laïque, appelée "chape à pluie" dans les textes médiévaux.
On la trouve représentée dans tous les milieux sociaux, plus souvent portées par les hommes que les femmes.
Les manches peuvent avoir plusieurs formes :
- manches longues droites et larges
- manches à "tuyau d'orgue", faisant référence à une multitude de plis à la base de la manche (plus il y a de plis, plus le statut est riche)
- manches courtes s'arrêtant vers le coude, très évasées
De nombreuses manches possèdent une ouverture, soit par une fente pratiquée sur son long, soit par une ouverture laissée au niveau de l'aisselle.
Les chapes peuvent être plus ou moins longues (du genou jusqu'aux chevilles), et fendues à l'avant ou l'arrière pour la monte à cheval.

Sources :
- Psalter, imperfect, Pays Bas, 2e quart du XIIIe siècle
- La Somme le Roi, f. 136v (1295)

Options possibles :
- Coutures apparentes faites main
- Avec ou sans doublure
- Différente types de manches
- Matière de la doublure : lin, fourrure, soie
- Avec ou sans capuche

Prix : à partir de 169€
Ceinture "feuille d'érable" 14-15e siecle
Boucle et mordant en laiton, sourcés entre le 14e et 15e siècle (London Museum) en forme de feuille d'érable.
Huit appliques florales en laiton.
Teinture appliquée à la main, cuir nourri à la cire d'abeille.

Cuir tanné végétal
Epaisseur du cuir : 2.2mm
Largeur ceinture : 1.7cm
Longueur : 150cm

Prix : 91€

Reproduction sur commande avec teinture, dimensions et décorations au choix.
Cape courte
Cape courte, fermée sur l'épaule par plusieurs boutons.
On la voit surtout portée par des hommes.
Elle peut être en demi cercle ou 3 quarts de cercle.
Elle apparaît durant le 14e siècle et continue à être portée au 15e siècle.

Sources :
- Regnault de Montauban, Ms-5072, f.4r (1451-1500)
- Guillaume de Machaut, BNF Fr. 1584, (1372-1377)

Options possibles :
- Avec ou sans doublure
- Type de boutons : tissu ou métallique
- Coutures apparentes faites main

Prix à partir de 85€
Touret & Barbette
Cette coiffe féminine du 13e siècle est réservée à la noblesse.
Elle se compose de 2 parties :
- le touret est la pièce posée en couronne
- la barbette celle qui passe sous le menton (parfait pour dissimuler un faux menton 😁)
Le touret est maintenu par épinglage à l'arrière du crâne.
Cette coiffe évolue tout au long du siècle, sur les photos c'est un modèle plausible aux environs de 1250. Elle peut se porter avec des cheveux tressés ou bien avec un filet retenant la chevelure.
Tapis médiéval long
Tapis long (non rembourré) en laine doublé lin ou coton.
Fentes de chaque côté pour passage de la sangle.
Peut s'installer par dessus un tapis moderne ou sans.
Employé du 13e au 15e siècle dans des contextes civils et non militaires.
A ma connaissance, pas de représentations pour les hommes au 13e siècle.

Sources :
- Entrée de Charles V à Paris, BnF, Ms 6465, fol. 417 (1455-1460)
- Stuttgart playing cards, ca. 1430
- UBH Cod. Pal. germ. 848 Codex Manesse, fol. 69r (1300-1340)
- Roman d'Arthur, France, Beinecke MS 229, fol 40v. (1275-1300)

Options :
- Matières différentes
- Découpures différentes

Prix : à partir de 105€
Tapis médiéval court
Tapis (non rembourré) en laine doublé lin ou coton.
Fentes de chaque côté pour passage de la sangle (non présentes sur la photo).
Peut s'installer par dessus un tapis moderne ou sans.
Employé tout au long du Moyen-Age.

Sources :
- Moralia in Job, Dijon, BM, 0173 (0137) (12e siècle)
- De arte venandi cum avibus, Germany (1240)

Options :
- Matière différente
- Découpures différentes

Prix : à partir de 57€