Boutique

Vous entrez dans une boutique qui est aussi une galerie de mon travail. 

Vous devez prendre contact pour faire un achat ou demander le prix exact d'un article. 

Un prix de départ est indiqué la majorité du temps mais il est soumis à modification en fonction des options souhaitées.


Chaperon 13e siècle
Modèle de chaperon porté au 13ème siècle, il est relativement court et sans cornette (= queue au bout du chaperon plus ou moins longue).
Fin 12e - debut 13e il est porté par les travailleurs. Vers 1250 on le trouve représenté sur des femmes.
Vers la moitié du 13e siecle le port du chaperon se généralise dans toutes les classes de la société, les matières utilisées indiqueront le statut.
Il est souvent représenté fendu sur l'avant, mais on le trouve aussi fermé et plus rarement avec 1 bouton.

Source :
Bible de Maciejowski, fol. 17V ; vers 1250
Cambridge University Library ; MS Ee.3.59 ; fol. 4v.
Nouvelle acquisition latine 16251. Fol. 69v. St Mathieu

Options possibles :
- avec ou sans doublure
- doublure en lin, chanvre, fourrure ou soie
- coutures apparentes faites main

Prix à partir de 39€
Chaperon femme 14e siècle
Ce type de chaperon est typique du 14e siècle. Il est ajusté et se boutonne sur l'avant.
Il se porte le plus souvent déboutonné sur une autre coiffe en lin.
Il peut être d'une seule couleur ou mi-parti (bicolore).

Options possibles :
- avec ou sans doublure
- boutons métalliques ou en laine
- coutures apparentes faites à la main
- doublure : lin, blanchet (fine laine blanche), soie

Sources :
Très belles Heures de Notre-Dame (BnF NAL 3093, folio 161v), 1375-1425 c.
Fouille de Londres no. 246
Roman d'Alexandre

Prix à partir de 69€
Chaperon femme 15ème
Ce chaperon est caractéristique du 15ème siècle pour les femmes.
Il se porte ouvert, et peut s'épingler sur la robe pour aider au maintien.
Il possède une longue cornette. On peut s'en servir contre le froid comme écharpe et la nouer autour de la tête (voir photo du chaperon vert).
On le voit souvent porté avec le bord de la visagière rabattu tout autour de la tête.
Dans les nombreuses enluminures qui le représentent, la doublure (s'il y en a une) est de la même couleur que la laine.

Options possibles :
- sans doublure (cousu main)
- avec doublure lin, laine, soie
- coutures apparentes faites à la main

Sources :
PML MS M.396, fol. 119r Guillaume de Machaut - Poésies, France, c. 1425–30
Boccace, Le Décaméron, Flandres, 1432 Paris, BnF, Arsenal, manuscrit 5070 fol. 304

Prix à partir de 39€ (laine doublée lin)
Coiffe de Ste Brigitte
Coiffe présente dès le 13e siècle et qu'on suppose encore portée durant le 15e siècle. C'est un peu l'équivalent de la cale masculine pour les femmes.
Une coiffe a été retrouvée lors de la découverte d'une relique attribuée à Ste Brigitte d'où cette appellation couramment employée de nos jours.
Elle est datée de la fin du 13e siècle.
La coiffe retrouvée est ornée de plusieurs broderies dont un point de chevrons entrelacé.
Elle peut se porter seule ou bien servir de base pour un voile ou un chaperon.

Options possibles :
- Avec ou sans broderie
- Coutures apparentes faites main

Prix à partir de 19€
Coiffe nouée
Coiffe en lin portée durant le 15e siècle.
Nombreuses représentations dans les enluminures pour tous types de statuts.

Sources :
Boccace, Des cleres et nobles femmes (15e siecle)
Ovide, Héroïdes, traduction d'Octavien de Saint-Gelais (15e siecle)

Prix : 20€
Voile demi-cercle
Voile demi cercle en lin qu'on retrouve tout au long du moyen-âge.
Il s'épingle sur une coiffe de base du type St Brigitte, ou sur un bandeau de lin grâce à 2 épingles (pas de sources à disposition pour le bandeau).

Options possibles :
- Coutures apparentes faites à la main
- Autre matière : coton, futaine (mélange coton/lin), soie, mélange de soie, laine fine

Prix : à partir de 29€
Touret & Barbette
Cette coiffe féminine du 13e siècle est réservée à la noblesse.
Elle se compose de 2 parties :
- le touret est la pièce posée en couronne
- la barbette celle qui passe sous le menton (parfait pour dissimuler un faux menton 😁)
Le touret est maintenu par épinglage à l'arrière du crâne.
Cette coiffe évolue tout au long du siècle, sur les photos c'est un modèle plausible aux environs de 1250. Elle peut se porter avec des cheveux tressés ou bien avec un filet retenant la chevelure.