Boutique


Aiguillettes en lin ciré
Aiguillette composée d'un cordon de lin ciré à la cire d'abeille (le cordon n'est pas tressé à la main) et 2 ferrets en laiton.
Utilisé pour l'équipement d'un homme en armure selon un manuscrit anglais de 1450 : Hastings MS. [f.122b].

Une aiguillette est un genre de lacet / attache, indispensable pour fermer de nombreux vêtements, faire tenir des chausses ou attacher des pièces d'armures.

Longueur standard : 30cm

Prix : 4,60€ l'unité

Bannière gonfanon
La bannière gonfanon apparaît dans les textes du 11e siecle, mais on la trouve représentée dés le 9-10e siecle dans la Bible de St Omer.
Dans les sources du 13è siècle elle semble attachée par des lacets à la hampe d'une lance. Au 14e et 15e les lacets semblent moins employés, la hampe semble s'insérer dans la bannière. Le gonfanon est caractérisé par son axe à angle droit de la hampe, il ne semble pas avoir été destiné à être porté à l'horizontal.
Je réalise ces bannières en lin, le plus souvent avec des motifs appliqués (tissu coupé puis cousu), ou lorsqu'il y a plus de détails par peinture.

Sources :
Bib. Saint-Omer Ms. 764 Vie de saint Wandrille
Tapisserie de Bayeux (11e siecle)
BL Royal 2 A XXII Westminster Psalter (13e siecle)
BNF Arsenal 593 Speculum Humanae Salvationis - Folio 332 (14e siecle)
Morgan M.804 Chroniques - f.257 (15e siecle)

Options possibles :
- emblème sur 1 ou 2 faces
- 1 ou plusieurs pointes
- autre tissu possible : soie, coton
- coutures apparentes faites à la main
Bannière rectangulaire - 14e et 15e siècle
Bannière qu'on retrouve sur le 14e et 15e siècle.
Elles peuvent s'accrocher à la hampe sur un côté vertical mais peuvent aussi avoir une accroche horizontal qui se rajoute.
Le tissu est alors bien tendu même sans vent.
On peut les orner de franges sur leurs bords et d'une longue bande de tissu sur le haut qui vole au vent (pas de réalisation à vous montrer pour l'instant).
Les emblèmes sont le plus souvent réalisés par des motifs appliqués (tissu coupé puis cousu), ou lorsqu'il y a plus de détails par peinture.

Sources :
Livre des tournois, René d'Anjou 1460
Codex Manesse 1310 - 1340

Options possibles :
- emblème sur 1 ou 2 faces
- ajout d'une accroche horizontale
- franges sur les bords
- bande de tissu volante
- autre tissu possible : soie, coton
- coutures apparentes faites main
Bannière écu
Cette forme en écu est probablement d'inspiration médiévale, fréquemment utilisée par les compagnies médiévales.
Il y a des bannières finissant en triangle datant du Moyen-Age pour l'Orient (Turquie notamment).
Je réalise ces bannières en lin, le plus souvent avec des motifs appliqués (tissu coupé puis cousu), ou lorsqu'il y a plus de détails par peinture.

Options possibles :
- emblème sur 1 ou 2 faces
- Type d'attache : tunnel, passants (créneaux), lacets
- Autre tissu possible : soie, coton
Baudrier "langue de Serpent"
Voici un modèle de baudrier représenté dans de nombreuses sources du 13ème siècle, et dont nous avons un vestige (l'épée de Sancho IV de Castille).
Le modèle en photo a été adapté à un fourreau d'épée déjà existant.
La fermeture couramment appelée "langue de serpent" se fait en nouant les 2 lanières dans les passants opposés.
Cuir tanné végétal d'origine Européenne.
Couture point sellier au fil de lin poissé (au lieu d'un laçage par rapport à l'épée de Sancho).

Options : Customisation possible sur le cuir

Prix à partir de 59€
Ceinture gamboisée
Ceinture conçue pour le combattant souhaitant attacher ses jambes d'armure de façon confortable.
Elles sont vendues "nues". Sur demande je peux coudre des patchs en cuir à votre convenance pour y fixer vos cuissots d'armure.

Elles possèdent 2 boucles à rouleaux permettant de régler rapidement la ceinture à votre taille.
Le cuir employé pour la fermeture est tanné végétal et cousu main pour une solidité à toute épreuve.

Prix : à partir de 65€
Cotte d'armes 13e siècle
La cotte d'armes est un surcot militaire qu'on passe par dessus son armure.
On parle aussi de tabard, mais dès qu'il y a présence d'armoiries le terme cotte d'armes semble plus approprié.

Au 13e siècle, les cottes d'armes sont assez longues à hauteur de genoux, elles possèdent une fente centrale sur le devant et le dos.
Elles sont majoritairement sans manches mais il existe quelques représentation à manches courtes.

Sources :
Bible Maciejowski (1250)
Fresque de l’église de Coincy (Picardie) vers 1200
Fresque de la conquête de Majorque, Barcelone, Palau reial major, vers 1285-1290
Détail du sceau de sceau de Savary de Mauléon, 1225

Options possibles :
- Avec ou sans doublure
- Matière : laine, soie, lin, futaine, coton
- Coutures apparentes faites à la main
- Armoiries peintes, appliquées (coupées puis cousues) ou brodées
Escarcelle titane
Escarcelle conçue pour le combattant en armure souhaitant ajouter une protection dissimulée le long de sa ceinture.
Une plaque de titane entre 1-1,2mm d'épaisseur est rivetée à l'intérieur.
Pratique pour amener quelques lacets ou aiguillettes de rechange dans la lice ou pour gagner en style.
Cuir tanné végétal.

Modèle inspiré des fouilles de Londres du 14e et 15e siècle.
Ferret d'aiguillette laiton
Les ferrets sont des embouts fixés aux extrémités des aiguillettes, afin de faciliter leur passage à travers les œillets.
Longueur : 2,5cm
Diamètre : 4mm

Prix : 1€
Fourreau béhourd
Fourreau d'inspiration médiévale.
(La ceinture n'est pas vendue avec)
Conçu pour le combattant de béhourd.
Réglage possible pour s'adapter à chaque type d'armes.
Largeur du passant : 3cm
Cuir tanné végétal.

Options possibles :
- Gaucher ou droitier
- Largeur du passant plus grand
- Couleur du cuir

Prix : 35€
Lacet en cuir
Idéal pour attacher les pièces d'armure.
Cuir tanné végétal d'origine Européenne.
Section rectangulaire 4 mm x 2,5mm d'épaisseur, longueur 1 à 1,3 mètres.

Prix : 1,5€ /m
Tortille bicolore simple
Tortille en laine, renforcée d'un second tissu en grosse toile à l'intérieur, avec un rembourrage en laine.
Les coutures sont non apparentes.

Validée par le comité d'historicité pour les compétitions de béhourd en version fine (photo du rouge et blanc sur casque).

Sources :
Harley 4205 f. 11v (1445-1524)
Grand Armorial équestre de la Toison d'or, 1429-1461
KBR Bruxellensis IV 684 Brabantsche Yeesten (1425-1450)

Prix : 35€
Tortille simple à lambrequin
Tortille en laine, renforcée d'un second tissu en grosse toile à l'intérieur, avec un rembourrage en laine.
Ce tortille possède un lambrequin, qui est une pièce de tissu décorative descendant bas dans la nuque et le dos.
Coutures non apparentes.

Validée par le comité d'historicité pour les compétitions de béhourd en version fine (environ 5cm de diamètre).

Sources :
Codex de Gelnhausen, Wenceslaus I. of Bohemia (début 15e siecle)
Livre des tournois, René d'Anjou 1460

Options possibles :
- Autre matière
- Lambrequin différent sur mesure

Prix : 50€
Tortille torsadée avec lambrequin
Tortille faite de 2 tubes de tissu rembourrés et torsadés ensemble.
Un lambrequin y est rattaché, il s'agit de la pièce de tissu couvrant la nuque et descendant bas dans le dos.
Les coutures sont non apparentes.

Validée par le comité d'historicité pour les compétitions de béhourd en version fine.

Sources :
Codex de Gelnhausen, Wenceslaus I. of Bohemia (début 15e siecle)
Livre des tournois, René d'Anjou 1460

Options possibles :
- Autre matière : soie, lin, velours
- Lambrequin sur mesure

Prix : 75€
Tortille torsadée fine
Tortille faite de 2 tubes de tissu torsadés ensemble et finissant en 2 longues lanières dans la nuque.
Les coutures sont non apparentes.

Validée par le comité d'historicité pour les compétitions de béhourd en version fine.

Sources :
Mme germ. Qu. 15 - Bellifortis, Alsace, (vers 1460)
Codex Manesse 1300-1340

Options possible :
- Autre matière : soie, lin
- Lambrequin sur mesure

Modèle en photo en stock.
Prix : à partir de 40€