Boutique

Vous entrez dans une boutique qui est aussi une galerie de mon travail. 

Vous devez prendre contact pour faire un achat ou demander le prix exact d'un article. 

Un prix de départ est indiqué la majorité du temps mais il est soumis à modification en fonction des options souhaitées.


Cape demi-cercle 13e siecle
Cape aussi appelée mantel en forme de demi cercle.
Elle existe tout au long du Moyen-âge.
Au 13e siecle elle est réservée aux nobles (hommes et femmes) pour montrer leur statut, c'est un vêtement d'apparat qui est toujours doublé.
La longueur se situe entre mi mollet et chevilles.
La cape se ferme par un cordon ou un ruban tissé et noué de chaque côté de l'ouverture.
Selon la position de la fermeture on peut créer une capuche avec le pli du tissu.
Elle sera généralement en laine doublée de fourrure ou soie et pourra se porter avec un chaperon taillé dans le même tissu (signe de richesse).
Pour des statuts royaux, des occasions particulières (ex: couronnement) ou pour certains religieux, le tissu peut être en soie ou en brocart de soie en extérieur.

Sources :
The Crusader Bible MS M.638, fol. 39r (13e siecle)

Options possibles :
- coutures apparentes faites main
- doublure particulière (fourrure, brocart)
- tissu extérieur autre que laine (soie, brocart)

Prix à partir de : 218€ (laine doublé soie)
Chaperon 13e siècle
Modèle de chaperon porté au 13ème siècle, il est relativement court et sans cornette (= queue au bout du chaperon plus ou moins longue).
Fin 12e - debut 13e il est porté par les travailleurs. Vers 1250 on le trouve représenté sur des femmes.
Vers la moitié du 13e siecle le port du chaperon se généralise dans toutes les classes de la société, les matières utilisées indiqueront le statut.
Il est souvent représenté fendu sur l'avant, mais on le trouve aussi fermé et plus rarement avec 1 bouton.

Source :
Bible de Maciejowski, fol. 17V ; vers 1250
Cambridge University Library ; MS Ee.3.59 ; fol. 4v.
Nouvelle acquisition latine 16251. Fol. 69v. St Mathieu

Options possibles :
- avec ou sans doublure
- doublure en lin, chanvre, fourrure ou soie
- coutures apparentes faites main

Prix à partir de 39€
Chausses séparées "rondes"
On trouve des traces de ces chausses sur une trés longue période et plusieurs exemplaires ont été retrouvés.
Elles sont courantes au 13e siècle, évoluent beaucoup durant le 14e siecle mais ne disparaissent pas pour autant car elles perdurent jusqu'au 15e siècle pour certains statut.
Elles sont en laine et s'attachent à la ceinture des braies au 13e siècle, et plus tard au vêtement de dessus.
Elles sont dites rondes car l'ouverture est de forme arrondie.

Sources :
Haithabu (10e siecle, viking), Herjolfsnes (1150-1530), Homme de Bocksten (1350)

Options possibles :
- coutures apparentes faites à la main
- ajout d'étriers ou pieds pleins

Prix à partir de 64€
Cotte longue 13e siècle
La cotte (tunique) se porte par dessus la chemise.
De coupe ample, elle possède des manches qui sont ajustées sur l'avant-bras par de petits boutons.
Pour un noble ou riche bourgeois, elle sera longue (chevilles) et ample, réalisée dans une laine de teinte saturée doublée de soie.
Historiquement, elle se porte blousée au niveau de la ceinture. On la voit souvent fendue sur l'avant et le dos au centre. Le col est ajusté et fendu.

Sources :
Bible Maciejowski (1250)
St. Louis Bible Date Paris, France, Folio: 39r, ca. 1244-1254.

Options possibles :
- Avec ou sans doublure (moins historique)
- Coutures apparentes faites main
- Diminution ou augmentation de l'ampleur totale
- Plusieurs cols possibles : col rond, fendu (le plus courant) fermé par une broche, fendu et boutonné

Prix : à partir de 256€
Surcot noble - 13e siècle
Surcot à manches mi-longues laissant apparaître les manches boutonnées de la cotte en dessous.
Pour un statut noble il sera long et pourra s'arrêter au dessus de la cotte pour la laisser voir.
Il possède une fente centrale devant et dos et un col boutonné.
Peut être doublé de fourrure, ou de soie.
Ce surcot est aussi présent chez les femmes mais plus long et non fendu.

Sources :
Rothschild Canticles, Yale University, Ms 404, ff. 24v-25
Tuniques de St François d'Assise
Frédéric II , traité de fauconnerie,Ms 12400 f. 116r

Options possibles :
- Avec ou sans doublure (moins historique)
- Choix doublure : soie, fourrure, lin, blanchet
- Coutures apparentes faites à la main

Prix : à partir de 219€
Cotte courte 13e siecle
La cotte (tunique) est un vêtement en laine parfois doublé, se portant par dessus la chemise.
Au 13e siècle, elle arrive aux genoux pour les statuts modestes, les plus riches peuvent aussi la porter pour des raisons pratiques (chasse, monte à cheval par exemple).
Elle a une coupe ample et se porte blousée à la ceinture.
Le col est ajusté et peut avoir plusieurs système de fermeture. Le plus courant étant l'amigaut (fente centrale) se fermant par une broche ou un lacet.
Les manches, amples en partant de l'épaule, sont ajustées sur l'avant-bras. Selon le statut elle peuvent se fermer par des boutons, un laçage discret ou rien (statut les plus modestes).
Historiquement, elle se porte blousée au niveau de la ceinture, celle-ci sera dissimulée dans les plis du tissu.
Elle peut être fendue sur l'avant et l'arrière.
La cotte continuera à exister au 14e et 15e siècle avec quelques modifications (forme des manches, ampleur, col), pour les statuts modestes.

Sources :
- Rutland Psalter
- Bible de Maciejowski

Options possibles :
- Avec ou sans doublure
- Coutures apparentes faites main
- Diminution ou augmentation de l'ampleur totale
- Col : rond, rond fendu (le plus courant et représenté), boutonné, fendu avec un lacet (rare)

Prix : à partir de 159€
Cale 2 parties
Cale en lin, courante à partir du 12è siècle.
Coiffe de base pour les hommes.
Peut s'attacher sous le menton.
Se porte seule ou associée à une autre coiffe (chapeau de paille, chaperon, etc).

Celle-ci est réalisée en 2 morceaux, et sera en usage du 12e au 15e siècle.

Sources :
- Bible de Maciejowski
- Psautier Belgique, J. Paul Getty Museum, 1280

Option possible :
- Coutures apparentes faites main
- Matière : lin ou chanvre
- Couleur : plus ou moins blanche

Prix à partir de 15€
Chape
La chape, parfois appelée "garde corps" est un vêtement mixte du 13e et début 14e siècle. Elle se porte en dernière couche, par dessus une cotte.
Il existe plusieurs types de chapes, notamment des chapes liturgiques, mais ici il s'agit de la chape laïque, appelée "chape à pluie" dans les textes médiévaux.
On la trouve représentée dans tous les milieux sociaux, plus souvent portées par les hommes que les femmes.
Les manches peuvent avoir plusieurs formes :
- manches longues droites et larges
- manches à "tuyau d'orgue", faisant référence à une multitude de plis à la base de la manche (plus il y a de plis, plus le statut est riche)
- manches courtes s'arrêtant vers le coude, très évasées
De nombreuses manches possèdent une ouverture, soit par une fente pratiquée sur son long, soit par une ouverture laissée au niveau de l'aisselle.
Les chapes peuvent être plus ou moins longues (du genou jusqu'aux chevilles), et fendues à l'avant ou l'arrière pour la monte à cheval.

Sources :
- Psalter, imperfect, Pays Bas, 2e quart du XIIIe siècle
- La Somme le Roi, f. 136v (1295)

Options possibles :
- Coutures apparentes faites main
- Avec ou sans doublure
- Différente types de manches
- Matière de la doublure : lin, fourrure, soie
- Avec ou sans capuche

Prix : à partir de 169€