Boutique


Braies mi-longues
Braies mi-longues en lin.
Présence de 2 oeillets laissant apparaître le cordon de ceinture pour y venir nouer des chausses séparées.

Sources :
Bible de Sainte-Geneviève. France, 1370
BNF - Vaticinia de summis pontificibus - Latin 10834 f.11r, 15e siecle

Options possibles :
- coutures apparentes faites à la main
- matière : lin ou chanvre

Prix : à partir de 39€
Chaperon Homme 14e - 15e siècle
Chaperon porté de 1330 à 1450 environ.
Il possède une longue cornette, et s'allonge par rapport au chaperon du 13e siècle afin de recouvrir les épaules.
On peut le porter de plusieurs façons, notamment comme un chapeau.
On le voit sur toutes les classes sociales mais passé 1450, il se retrouve surtout chez les personnes plus âgée ou de statut moyen à bas.

Sources :
Chaperon de l'homme de Bocksten (14e siecle)
Responses aux questions du roy Charles VI, Pierre le Fruitier dit Salmon,fol 119r ; BNF, ms. fr. 23279 (15e siecle)

Options possibles :
- mi parti possible au 14e siecle
- Avec ou sans doublure
- Coutures apparentes faites à la main
- Broderies (14e) ou points décoratifs
- Découpures décoratives (créneaux, vaguelettes, feuille de chêne, etc)

Prix à partir de 48€ (laine doublé lin)
Chausses séparées "rondes"
On trouve des traces de ces chausses sur une trés longue période et plusieurs exemplaires ont été retrouvés.
Elles sont courantes au 13e siècle, évoluent beaucoup durant le 14e siecle mais ne disparaissent pas pour autant car elles perdurent jusqu'au 15e siècle pour certains statut.
Elles sont en laine et s'attachent à la ceinture des braies au 13e siècle, et plus tard au vêtement de dessus.
Elles sont dites rondes car l'ouverture est de forme arrondie.

Sources :
Haithabu (10e siecle, viking), Herjolfsnes (1150-1530), Homme de Bocksten (1350)

Options possibles :
- coutures apparentes faites à la main
- ajout d'étriers ou pieds pleins

Prix à partir de 69€
Cote-hardie
L'intitulé exact de ce vêtement n'est pas réellement connu.
On emploie souvent le terme cote-hardie à notre époque pour le désigner, bien qu'on ne sache pas avec exactitude à quoi il fait référence dans les sources.
Elle apparaît vers 1335 et son nom subsiste jusqu'au milieu du 15e siecle. Elle correspond à l'évolution du surcot à manches mi longues qui va suivre la tendance et devenir ajusté sur le buste en s'évasant plus ou moins à partir des hanches.
Elle est boutonnée sur l'avant et aux avant bras. On trouve des versions à manches longues et courtes. Ces dernières présentant une bande de tissu plus ou moins longue à partir des coudes qu'on nommera "coudières".

Sources :
Speculum historiale, NAF 15941 Folio 82v, 1370-1380
Speculum Humanae Salvationis, Allemagne, vers 1360
Roman d'Alexandre

Options possibles :
- Avec ou sans doublure
- Boutons en tissu ou métalliques
- Coutures apparentes faites main
- Manches courtes ou longues
- Découpures ornementales